Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 13:55

D'après l'oeuvre de M. Aldous Huxley, "Le meilleur des mondes" que je viens juste de terminer :

"les mots peuvent ressembler aux rayons X. Si l'on s'en sert convenablement, ils trasperçent n'importe quoi. On lit et on est transpercé."

Je crois qu'avec ce livre, M. Huxley y est parfaitement parvenu dans mon cas !

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2008 7 05 /10 /octobre /2008 06:48
Eh non, ce n'est pas parce que c'était une visite guidée nocturne que j'ai bayer (bien bayer et non bailler) aux corneilles durant les explications.
L'expression bayer aux corneilles signifierait "rêvasser, perdre son temps en regardant en l'air niaisement" (Petit Robert) et viendrait du verbe bayer qui signifie "rester la bouche ouverte".
Notre guide, fort jolie et aimable par ailleurs, avait une autre explication que je trouve beaucoup plus intéressante. La majeure partie de la Cathédrale fut construite aux XIIIe et XIVe siècles par trois architectes : Jean Deschamps,  son fils Pierre Deschamps et enfin Pierre de Cébazat. En sus de ces trois maîtres d'oeuvre un quatrième, inconnu, fit bâtir les quatre tours des bras de transept entre 1325 et 1340. Parmi celles-ci, il y a la tour de la Bayette (1er tiers gauche sur la photo) d'une hauteur de 50,70 m.

Plus haute tour des quatre existantes (et donc plus haut point construit par l'homme de la région), elle doit son nom au guetteur que l'on postait à son sommet. En effet, bayer veut dire aussi guetter en ancien français, d'où le nom du guetteur : un bayer.
A la révolution, les révolutionnaires voulurent abattre l'église, mais le bénédictin Verdier-Latour réussit à les persuader qu'elle constituerait un excellent lieu de rassemblement populaire (d'où l'inscription au dessus de l'entrée Nord de la Cathédrale).

L'église fut ainsi conservée presque en l'état, seul le mobilier, l'autel et les statues étant détruits. Trois tours furent également détruites permettant de récupérer à moindre coût des matériaux de construction. Il ne resta que la tour de la Bayette en raison de son utilité pratique : elle donnait l'heure et servait toujours de point de guet notamment pour les incendies.
Vous allez me dire : c'est bien beau tout ça. Il nous barbe avec sa confiture et c'est quoi le lien avec notre expression. Je suis d'accord mais voilà, quand on était bayer en poste en haut de sa tour, on n'avait bien souvent comme seule compagnie les corneilles. D'où l'expression bayer aux corneilles.

PS : pour les gens de passage à Clermont-Ferrand, la tour de la Bayette se visite. magnifique point de vue sur les hauteurs de Clermont; les toits de la cathédrale et le Puy-de-Dôme entre les deux flèches de la Cathédrale (si vous êtes sage, je vous retrouverai la photo)
PPS : toujours pour les gens de passage à Clermont, les visites guidées nocturnes et diurnes organisées par l'office de tourisme sont particulièrement recommandées : guides ultra compétents et sympathiques pour un prix abordable.


Partager cet article
Repost0
4 octobre 2008 6 04 /10 /octobre /2008 06:29
Non ce n'est pas un insulte contre Google ni une histoire de nez. L'autre jour à table, un copain informaticien de service nous a donné l'origine du nom google. Cela vient du terme Googol qui désigne le chiffre 1 suivi de 100 zéros (ou 10 à la puissance 100). Rien que pour l'écrire en chiffre, cela prend un temps googol :-) Ce terme fut inventé par Milton Sirotta, un neveu (9 ans) du mathématicien américain Edward Kasner qui a rendu célèbre ce nom dans son livre  intitulé " Les mathématiques et l'imagination " coécrit avec un dénommé James.
En français, on dit un gogol (sans déconner en plus !!). Je vais bien aimer me faire traiter de gogol si c'est un jugement sur mon intelligence.
10gogol (un chiffre 1 suivi d'un gogol de zéros) est appelé un gogolplex, nombre inutilisable dans la pratique car l'univers ne contient pas assez de matière pour l'écrire (l'univers ne contiendrait en effet que 1080 et des poussières d'atomes dixit Wikipédia).
En tout cas, je trouve que ce terme correspond bien à l'hégémonie qu'est en train de prendre google sur la toile.
Bon petit dèj à tous
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 06:39
La cathédrale gothique de clermont-Ferrand est située comme une grande partie de la ville ancienne sur une butte volcanique appelée le plateau central. Sur le côté Nord de cette cathédrale bâtie en pierre de Volvic (eh non, ce n'est pas la pollution qui donnent cette couleur noire comme peuvent le croire certains touristes), à côté du porche d'entrée, il y a un trait noir situé à plus de deux mètres de hauteur.
























Une fois agrandi, on peut lire l'année 1833.


















A votre avis, à quoi peut bien correspondre cette marque et cette date ?

























Réponse trouvée par Marc : c'est la hauteur de neige maximale tombée sur Clermont-Ferrand en 1833 (record à battre). Cela signifie que les gens devaient probablement sortir de chez eux par le premier étage et  que les marches pour aller à l'église étaient inutiles. Les moyens de déneigement de l'époque n'étant pas les mêmes qu'aujourd'hui, je pense que cela a été folklorique !!!
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 08:43
Lors des journées du patrimoine, nous avons visité le musée régional d'Auvergne à Riom. Parmi les outils présentés, nous avons vu un miroir aux alouettes. Non, non, ce n'était pas un mirage, personne n'a cherché à nous appater pour mieux nous arnaquer. C'était juste un objet utilisé autrefois pour la chasse aux alouettes. Cet objet tournait sur lui même sur un support et avait des petits miroirs fixés dessus. Les alouettes arrivaient à tire d'aile et et les chasseurs n'avaient plus qu'à faire leur office.

Bel objet ayant donné une tout aussi belle expression
Bon quatre heures à tous
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 05:05
Très mauvais jeu de mots pour vous parler des lapalissades, affirmation souvent ridicule énonçant une évidence immédiatement perceptible. En passant par Lapalisse dans l'Allier hier m'est venue l'envie de vous parler des vérités de Lapalisse ou plutôt de Jacques II de Chabannne, seigneur de La Palice. Ce monsieur, qui consacra sa vie au service de trois rois et fut même fait Maréchal de France par François 1er, périt en 1525 à Pavie lors d'une bataille contre les Italiens. Ayant été capturé, il fut executé presque immédiatement. Plusieurs complaintes populaires furent alors écrites par ses troupes de retour d'Italie. Oui mais alors quels liens avec les Lapalissades. C'est que la plus célèbre des complaintes chantaient ceci :

"Hélas, La Palice est mort
Il est mort devant Pavie
Hélas s'il n'était pas mort
Il ferait encore envie."

Or, l’ancien français a deux graphies du s dont l’une est ſ et l'autre s. Une erreur de lecture a fait lire « hélas, s’il n’était pas mort, il ſerait (serait) encore en vie ».et la légende s'emballa. Son épitaphe elle-même aurait ainsi repris cette blague :
Ci-gît le Seigneur de La Palice
S’il n’était mort il serait encore en vie"
Le grand auteur de Lapalissade du 21ième siècle est Georges W Bush. Voici deux exemples fameux :

« Je pense que nous sommes d’accord : le passé est révolu. »

« La plupart de nos importations viennent de l’étranger »

Bon quatre heures à tous

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 13:58
A la foire du village voisin, même si nous ne l'avons pas trouvée exceptionnelle, nous avons tout de même vu un superbe attelage de boeufs Salers avec le joug.




























C'est l'occasion de parler des mules (comme ils disent dans le Cantal) ou freemartin dans le langage scientifique.
Alors, qu'est ce qu'un freemartin ? Non ce n'est pas un martin libre. Ce terme de freemartin utilisé par les scientifiques serait issu vraisemblablement du dialecte écossais ferry = stérile et mart = animal impropre à la reproduction (Une autre piste étant que ces animaux destinés à la boucherie était vendus à la foire de la Saint Martin). Enfin bon, ça ne répond toujours pas à la question.

Alors le freemartin ? C'est un phénomène assez spécifique aux bovins qui provoque, lors du développement simultané de deux ou plusieurs foetus de sexe différent  dans l'utérus maternel, une stérilité des femelles.Ceci est dû aux hormones masculinisantes (la testostérone et l'AMH) produites par les testicules du jumeau mâle et véhiculées par voie sanguine jusqu'à l'embryon femelle. Les femelles ont donc le plus souvent des organes génitaux anormaux (genre des testicules). Ces femelles, impropres à la reproduction était donc peu apprécié des éleveurs qui envoyaient rapidement ces femelles à la boucherie.

Vous allez me dire quel rapport avec un attelage de boeufs. C'est que les cantalous (habitants du cantal), très auvergnats sur les bords, avaient trouvé un bon moyen de recycler ces animaux qui ne faisaient guère de viande. Ils appariaient les jumeaux pour en faire un attelage complet vendu fort cher. Malin n'est-il pas ?

Plus d'info ici et ici

Bon quatre heure à tous




Partager cet article
Repost0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 15:52
En voilà un titre énigmatique allez-vous me dire ? Pourquoi un loufoque aurait-il à voir avec un boucher ? Eh bien, il fallait lire le Canard Enchainé du 27 août 2008 qui faisait un article sur une microlangue : le louchébem ou "jargon des bouchers". Pour une partie de ce langage et de façon très simplifiée, cela consiste à remplacer la consonne initiale d'un mot par la lettre l, à rejeter cette même consonne en fin de mot et à la compléter par un des nombreux suffixe en i, é, ès, em, as ic ou oque qui existe. L'exemple le plus fameux de cette langue est fou, qui devenu loufoque en louchébem, a fini par entrer dans le dictionnaire.
C'était la tartine du jour, à bientôt pour un autre quatre heures
Partager cet article
Repost0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 12:43
Ce n'est pas encore chez nous mais, en Suisse, c'est officiellement le cas depuis hier avec la nouvelle législation sur la protection des animaux qui réglemente dans le moindre détail le traitement à leur réserver. Si sur le fond, c'est une bonne idée (l'aspersion des cochons pour les rafraîchir existe depuis des années), sur la forme j'ai beaucoup plus de doute comme les exemples suivants le montrent :
-il est désormais  interdit de pêcher les poissons à la ligne dans l’intention de les remettre à l’eau (être obliger de tuer les animaux, c'est quand même bizarre pour une législation qui est censé les protéger) et d’utiliser des poissons vivants comme appât. Les poissons rouges ne pourront plus être éliminés dans les toilettes ou dans le congélateur mais doivent être assommés avant d’être tués (encore faut-il savoir assommer le poisson rouge sinon...)
- tout candidat à la possession d'une chien devra suivre une formation obligatoire (là je pense que c'est une bonne chose pour les chiens de bonne taille mais pour le chi wouah wouah, j'imagine bien les séances.
- Les individus d'espèces, comme les perruches et les hamsters, ne pourront pas être seuls. Les agences matrimoniales pour animaux esseulés vont se faire des BIPPPPPPPPP en or, c'est moi qui vous le dit. De même, les moutons et chèvres devront avoir au moins «un contact visuel avec des congénères». Je propose qu'on donne au bureaucrate ayant pondu cette loi un bélier et que l'on mettre une brebis en chaleur en contact avec le bélier. On devrait bien rigoler quand le bélier va sauter sur la brebis.
- et enfin, une longue annexe à la réglementation précise les surfaces minimales à allouer aux animaux ce qui est en soi une bonne chose. mais alors pourquoi un éléphant mâle a droit à un box de 30 mètres carrés alors que les femelles devront se contenter de la moitié. Je veux bien qu'il y ait une question de taille mais quand même, si c'est pas de la discrimination, ça y ressemble.

Source : libération et AFP

Edit : une autre réaction ici !
Partager cet article
Repost0
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 17:09
Parmi les questions absolument pas existentielles du WE dernier, figurait en bonne place : le congrès du Parlement français a-t-il lieu au château de Versailles ou simplement dans la ville de Versailles qui comporte nombre de bâtiments administratifs ?
N'ayant pas trouvé la réponse sur place ni dans l'encyclopédie larrouse en je ne sais combien de volumes, ni sur le site du parlement français, Wikipedia a répondu : "Le Congrès est constitué des députés et sénateurs réunis dans la salle des séances de l'aile du Midi du château de Versailles."
De 1875 à mai 2005, 25 000 m² de locaux, situés principalement dans l'aile du Midi (y compris la galerie des Batailles), étaient affectés au Parlement, les deux tiers à l'Assemblée nationale et un tiers au Sénat. Ce n'est plus le cas depuis une proposition de loi émise par Jean-Louis Debré, président de l'Assemblée nationale de l'époque qui a proposé le retour de ces locaux à l'établissement public du musée et du domaine National de Versailles en lien avec le « projet du Grand Versailles ». Toutefois, le Sénat a refusé par amendement la restitution de la salle des séances du Congrès, considérée comme un « lieu de mémoire de l'histoire parlementaire de notre pays » qui reste donc encore aujourd'hui la salle du congrès du parlement français.
Bonne dégustation
Partager cet article
Repost0